1 déc, Lc 21, 29-33 : La venue de Jésus et le retour de l’été

 In Méditer les écritures

Évangile :
Jésus parlait à ses disciples de sa venue. Il leur dit cette parabole : « Voyez le figuier et tous les autres arbres. Dès qu’ils bourgeonnent, vous n’avez qu’à regarder pour savoir que l’été est déjà proche. De même, vous aussi, lorsque vous verrez arriver cela, sachez que le royaume de Dieu est proche.
“Amen, je vous le dis : cette génération ne passera pas sans que tout arrive. Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas.”
Commentaires :
Jésus parle de sa venue, non comme une catastrophe, mais comme un printemps. Nous sommes loin des scénarios de désastres à la “Hollywood” ou de cette idée d’un Dieu qui vient faire taire tous les incrédules, qui vient faire périr les pécheurs avec leurs villes.
La venue de Dieu s’annoncera comme un printemps qui nous assure la venue de l’été et la fin de l’hiver. Tous les bancs de neige fondent et nous entendons couler les ruisseaux partout même là où il n’y en a pas. Ici et là, les premières fleurs percent pour donner les premières couleurs à l’été qui vient.
Nous sommes loin des scénarios de peur où la mort prend toute la place. Au contraire, la vie reprend ses droits dans les arbres qui bourgeonnent, la chaleur fait monter la sève et les premières odeurs de l’été se répandent.
Jésus ne vient pas se venger, confondre, punir, il vient ouvrir nos tombeaux, rendre la santé aux enfants malades en santé, rendre la vue aux aveugles, faire entendre les sourds, crier de joie les muets, rendre justice à toutes les victimes de guerres, d’assassinats, libérer les consciences des criminels en rendant la vie à leurs victimes, appeler à l’amour inconditionnel pour l’éternité.
Lorsque Jésus se meurt sur la croix, c’est l’arbre de vie du paradis qui est rendu accessible pour y cueillir les fruits de l’amour. Lorsque la vie qui coule de l’arbre de la croix fera bourgeonner toutes les croix de chacun et les fera nourriture pour les autres, l’été sera proche. La lumière sortira des tombeaux, une aube nouvelle poindra à l’horizon, les armes feront silence, ils tomberont des mains, du cœur de pierre jaillira une source et des larmes inonderont la terre. Lorsque vous verrez cela, sachez que le Royaume de Dieu est proche. Lorsque le riche voudra se dépouiller et partager avec les pauvres, lorsque les portes s’ouvriront à l’hospitalité, sachez que la semence du Royaume de Dieu sera levée et que les oiseaux du ciel viendront se percher dans ses branches pour annoncer le retour du printemps.
Ainsi soit-il, dit Jésus, ainsi se passeront les choses et j’attirerai à moi la multitude. Personne ne pourra fermer l’oreille à mes paroles d’amour : “Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi je vous soulagerai. Chargez-vous de mon joug et mettez-vous à mon école, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez soulagement pour vos âmes. Oui, mon joug est aisé et mon fardeau léger. »(Mt 11, 28, 30)
‘Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas.’

NDC