1 juillet, Mt 8, 23-27, La tempête du lac et la tempête de la croix

 In Méditer les écritures, Non classé

Évangile :

Puis il monta dans la barque, suivi de ses disciples. Et voici qu’une grande agitation se fit dans la mer, au point que la barque était couverte par les vagues. Lui cependant dormait. S’étant approchés, ils le réveillèrent en disant : « Au secours, Seigneur, nous périssons! » Il leur dit : « Pourquoi avez-vous peur, gens de peu de foi? » Alors, s’étant levé, il menaça les vents et la mer, et il se fit un grand calme. Saisis d’étonnement, les hommes se dirent alors : « Quel est celui-ci, que même les vents et la mer lui obéissent? »

Commentaires :

Il y a une bien grande agitation dans le cœur de l’homme depuis qu’il a décidé de devenir un dieu sans Dieu. Adam a accusé Ève de l’avoir dénudé de son innocence, Caïn a bien porté la main sur son frère Abel par jalousie, il a bien été poursuivi par lui-même d’un désert à l’autre. Noé voulait bien entrainer l’homme dans son arche, hors de l’agitation du déluge qui venait, mais qui prenait au sérieux son appel? Comment cet immense vaisseau perdu dans des terres éloignées pourrait-il avoir la joie de s’élever sur les eaux?

« Où est-il ton Dieu? » (Ps 70, 10) Et toi Moïse, toi, l’enfant flottant sur les eaux dans un panier d’osier, sauvé par une Égyptienne? N’est-ce pas toi qui tueras un égyptien frappant un esclave de ta nation? Tu voudras bien l’enfouir dans le sable… « Où est-il ton Dieu? »  Et toi David? Que feras-tu de ton soldat pour lui prendre son épouse? « Où est-il ton Dieu? »  Il est bien agité le cœur de l’être humain depuis qu’il se cache de son Dieu lorsqu’il entend son pas dans le jardin. « Où est-il ton Dieu? » Est-ce qu’il dort?

Tu ne vois pas Seigneur tous ces guerres dans le monde? Tu ne vois pas notre planète couler dans la pollution! Tu ne vois pas les océans mourir! Tu n’entends pas le cri des enfants qui meurent de faim! Notre planète étouffe! « Au secours, Seigneur, nous périssons! »

Il dort, celui qui n’a pas où reposer la tête. Il dort, « celui qui vient récapituler toute chose au ciel et sur la terre. » Son temps n’est pas encore venu, mais il est là, le Fils de l’homme celui vient d’en haut pour faire cesser l’agitation. Il dort pour mieux nous préparer à sa résurrection. Il vient en vaincre l’agitation, rendre la vie à l’égyptien tué par la main de Moïse, au soldat, à Abel. Il vient rendre justice par l’amour, pourquoi agiter les violents, lui qui vient mourir pour vaincre la mort.

« Mon âme est triste à en mourir. Demeurez ici et veillez avec moi. »Il s’écarta un peu et tomba la face contre terre (…) Puis il revient vers ses disciples et les trouve endormis; il dit à Pierre : « Ainsi, vous n’avez pas eu la force de veiller une heure avec moi? Veillez et priez, pour ne pas entrer en tentation; l’esprit est ardent, mais la chair est faible. » Il retourna prier une deuxième fois (…) Revenu près des disciples, il les trouva endormis, car leurs yeux étaient lourds de sommeil. Il les laissa et retourna prier pour la troisième fois, répétant les mêmes paroles. Alors il revient vers les disciples et leur dit : « Désormais, vous pouvez dormir et vous reposer! La voici toute proche, l’heure où le Fils de l’homme est livré aux mains des pécheurs! » (Mt 26, 38-43. 44-45)

Il dort Jésus, mais lorsqu’il se lève, les vents et la mer lui obéissent et nous pouvons dormir. Jésus dort lorsque c’est le temps de dormir. Nous dormons pour notre part lorsqu’il est temps de veiller et nous sommes réveillés de peur lorsqu’il est le temps de dormir en sa présence.

« Désormais, vous pouvez dormir et vous reposer! La voici toute proche, l’heure où le Fils de l’homme est livré aux mains des pécheurs! »

Il se lèvera du tombeau pour calmer l’agitation dans le cœur de ses disciples et les envoyer porter la bonne nouvelle de la résurrection à toute la création.

Où est-il ton Dieu? » Est-ce qu’il dort? Il ne dort pas celui qui est sorti de la mort pour nous sauver du naufrage. N’est-ce pas à nous qui dormons, nous qui retardons d’entrer dans le chemin de l’amour.

« Vous le savez : c’est le moment, l’heure est venue de sortir de votre sommeil. Car le salut est plus près de nous maintenant qu’à l’époque où nous sommes devenus croyants. La nuit est bientôt finie, le jour est tout proche. Rejetons les activités des ténèbres, revêtons-nous pour le combat de la lumière. » (Ro 13, 11-12)

« Si tu avais été là, mon frère ne serait pas mort » (Jean 11, 1-45)

« Confiance, n’ayez pas peur, je suis là. »

« Dans le monde vous aurez à souffrir, mais gardez courage, j’ai vaincu le monde! » (Jn 16, 33)

NDC