11 juillet, Mt 10,1-7, L’avion fait de main d’homme n’a rien de l’Église née du cœur de Jésus

Home / Méditer les écritures / 11 juillet, Mt 10,1-7, L’avion fait de main d’homme n’a rien de l’Église née du cœur de Jésus

Évangile :
Alors Jésus appela ses douze disciples et leur donna le pouvoir d’expulser les esprits mauvais et de guérir toute maladie et toute infirmité.
Voici les noms des douze Apôtres : le premier, Simon, appelé Pierre; André son frère; Jacques, fils de Zébédée, et Jean son frère;
Philippe et Barthélemy; Thomas et Matthieu le publicain; Jacques, fils d’Alphée, et Thaddée;
Simon le Zélote et Judas Iscariote, celui-là même qui le livra.
Ces douze, Jésus les envoya en mission avec les instructions suivantes : « N’allez pas chez les païens et n’entrez dans aucune ville des Samaritains.
Allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël.
Sur votre route, proclamez que le Royaume des cieux est tout proche.
Commentaires :
Si nous pensons à l’entreprise Bombardier qui est passée de la construction de voitures à neige à celle d’avions ou encore à Ford automobile qui le premier a produit des voitures à moteur, nous sommes dans l’admiration devant la créativité et le sens de l’organisation des personnes à l’origine de ces projets. La réussite économique ajoute à leur prestige et leur donne une autorité sur le commun des mortels.
Pourtant les industries comme les empires sont appelés à disparaitre! Où sont le grand César, et Napoléon ainsi que les grands marchands des siècles passés avec leurs fortunes et leurs noms gravés sur leurs châteaux?
L’automobile donnait l’impression d’être bien implantée à jamais lors de sa sortie sur les routes. Qui pouvait prévoir la pollution, la pénurie d’énergie à l’heure de son triomphe? Établir une entreprise sur laquelle la mort n’aurait pas de prise est une impossibilité en ce monde, vu les innombrables variables suscitées par de trop nombreux facteurs de toutes sortes qui rendent imprévisible le futur à notre science. La mort ne fait pas vieillir seulement les personnes, elle s’attaque aussi aux empires, aux planètes, aux soleils. Elle est omniprésente à un point tel que plusieurs renoncent à trouver un sens à la vie et s’y soumettent en tentant de profiter le plus possible du peu de temps qu’ils ont à vivre avant de mourir, en ne se souciant que d’eux-mêmes.
Toutefois, un jour Jésus se rend sur une montagne pour prier. Il ne va pas dans la boutique de charpentier de son père pour inventer un nouvel outil de travail et fonder une entreprise prospère qui lui apportera prestige et gloire humaine. Il n’entre pas dans un garage pour travailler sur une machine qui lui assurera la fortune et la gloire. Il grimpe la montagne pour prier Dieu, la Sagesse éternelle afin de fonder l’Église, une construction faite par les mains de Dieu et sur laquelle les forces de la mort ne pourront rien pour le bien de tous.
Il sera la pierre d’angle de cet édifice, une pierre rejetée par les bâtisseurs : “Jésus leur dit : ‘N’avez- vous jamais lu dans les Écritures : La pierre qu’avaient rejetée les bâtisseurs c’est elle qui est devenue pierre de faîte; c’est là l’oeuvre du Seigneur et elle est admirable à nos yeux?” (Mt 21:42) La pierre qu’ils traineront hors de Jérusalem pour la fixer sur deux poutres au lieu du Crâne, la pierre qu’ils enfouiront dans un tombeau creusé dans la pierre et scellé deviendra la pierre d’angle… c’est-à-dire l’élément essentiel, qui articule, structure un ensemble complexe. Tout comme Jésus est la Pierre d’angle de toute la création, lui qui est le Commencement et la Fin, ainsi il sera la Pierre d’angle de la nouvelle création où s’ajoutera une multitude de pierres vivantes par la vie qu’il transmettra à chacune des pierres par l’Esprit. Une cathédrale aux dimensions imperceptibles tellement sa hauteur, sa profondeur, sa splendeur dépassent tout ce que nous pouvons imaginer.
Entendez-vous le bouillonnement de l’eau vive qui jaillit de la croix de Jésus? Voyez-vous se former ce fleuve où la multitude peut venir se plonger pour mourir avec lui et renaitre comme pierres vivantes à cette nouvelle création?
Après sa prière, il choisit douze disciples et leur donne pouvoir sur les esprits mauvais, maladie, infirmité. Chaque pierre trempée dans le creuset de la Pierre d’angle reprendra vie et se soudera dans l’unité à toutes les autres par la vie jaillissante du Christ Jésus, plus brillante que la lumière du big bang à l’origine de l’ancienne création. Ce sont des enfants de Dieu qui naissent de cette rencontre avec le Fils de l’éternel qui se livre pour nous afin de nous élever à sa nature divine, là où la mort, le mal, la pollution, la dégradation ne peuvent se faire un chemin.
“Eh bien! moi je te dis : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et les Portes de la mort ne tiendront pas contre elle.” (Mt 16:18)
Allez proclamer la bonne nouvelle du Royaume des cieux!
Ce n’est pas un avion pour traverser les océans qui nous est offert, c’est un cœur nouveau, un esprit nouveau, un corps nouveau pour demeurer dans l’amour pour la vie éternelle.
NDC