11 juin, Mt 5,13-16. Être sel et lumière à la louange de la gloire du Père.

 In Méditer les écritures


Évangile :
« Vous êtes le sel de la terre. Si le sel se dénature, comment redeviendra-t-il du sel? Il n’est plus bon à rien : on le jette dehors et les gens le piétinent. 
Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée.
Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison.
De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors en voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux.

Commentaires :

“Vous êtes le sel de la terre”, dit Jésus aux disciples. Vous êtes sel si vous aimez comme je vous ai aimés, de cet amour qui vient du Père, cet amour qui va jusqu’à livrer son Fils unique pour vous sauver.

“Vous, vous êtes d’en bas; moi, je suis d’en haut. Vous, vous êtes de ce monde; moi, je ne suis pas de ce monde. Je vous ai donc dit que vous mourrez dans vos péchés. Car si vous ne croyez pas que Je Suis, vous mourrez dans vos péchés.” (Jn 8, 23-24) Vous mourrez de cette mort qui sans arrêt va et vient dans les corbillards, vous mourrez sans pouvoir retenir la main qui ne veut pas vous quitter.

Jésus vient au nom du Père par amour afin d’enlever la poussière dans notre bouche, d’extraire la mort et sa saveur de finitude de nos cœurs, de nos esprits, de nos corps. Il vient donner du gout à la vie qui mène à la mort et du temps pour l’essentiel en cette vie si brève. “Je vous donne un commandement nouveau : vous aimer les uns les autres; comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres. À ceci tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres.” (Jn 13, 34-35) Aimez-vous! Prenez le temps d’apprendre à aimer et cessez de vous inquiéter de ce qui passe! Vous êtes le sel de la terre! Vous êtes le sel qui donnez le goût de l’essentiel en vous consacrant à l’amour comme Jésus s’est consacré pour nous afin de nous donner la vie éternelle. “Comme tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde. Pour eux je me consacre moi-même, afin qu’ils soient, eux aussi, consacrés dans la vérité.” (Jn 17,18)

Nous avons si le peu le temps pour apprendre à aimer, pour regarder nos proches dans les yeux, les écouter, exprimer de la gratitude, les soutenir, visiter les malades, vêtir le pauvre, enfin de faire tout ce qui n’a pas de prix. La vie nous presse d’apprendre à compter, à se défendre, à gagner son pain chaque jour, à faire sa place au soleil, à s’amuser, à préparer sa retraite, à se soigner, à se marier, à acheter, à vendre et quoi encore. 

Vous êtes le sel de la terre! “Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples, et vous connaîtrez la vérité et la vérité vous libérera.” (Jn 8, 31-32) La vérité vous libèrera pour vous donner tout le temps pour aimer, elle vous libèrera de tout ce qui vous empêche de vous consacrer à l’amour de l’autre comme la Vérité vous a aimés. “Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie.” (Jn 14, 6) “Je suis la résurrection. Qui croit en moi, même s’il meurt, vivra; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Le crois-tu?” (Jn 11, 25-26)

Jésus nous donne le temps, la clé du temps afin que nous ayons tout notre temps pour aimer et qu’à chaque instant nous ayons la liberté de déposer le sel de la vie autour de nous, le goût de la vie. “Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples, et vous connaîtrez la vérité et la vérité vous libérera.” (Jn 8, 31-32) “Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et vous l’aurez. C’est la gloire de mon Père que vous portiez beaucoup de fruit et deveniez mes disciples. Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez en mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez en mon amour, comme moi j’ai gardé les commandements de mon Père et je demeure en son amour. Je vous dis cela pour que ma joie soit en vous et que votre joie soit complète.” (Jn 15, 8-11) 

Vous êtes la joie de la terre, vous êtes la paix de la terre, vous êtes le sel de la terre, vous êtes la vie.   

Vous êtes la lumière du monde, non cette lumière qui éclaire le spectacle de la vie qui passe pour nous distraire avant de mourir, mais cette lumière qui meurt sur le lampadaire de la croix pour donner sa vie afin d’instaurer une civilisation d’amour et de préparer le retour de l’Agneau immolé.

Vous êtes la lumière de la vie, cette lumière qui descend dans les cachots les plus obscurs pour apporter de la lumière dans les cœurs. “En vérité, je te le dis, aujourd’hui tu seras avec moidans le Paradis.” (Lc 23, 43) dit Jésus au larron. Il est là avec lui dans l’obscurité sur le gibet et il fait briller la lumière du Paradis dans le cœur du condamné. Vous êtes la lumière du monde! Cette lumière qui brille dans la mort pour mener à la vie, cette lumière qui brille dans la haine pour conduire à l’amour. 

Que votre lumière brille en ce monde pour donner le goût de la vie éternelle et que tous ceux qui reconnaissent cette lumière se consacrent avec celui qui s’est offert pour nous et que l’amour brise les murs qui nous séparent par la douceur de la lumière de joie qui vient de la présence de l’Éternel en vous.

« Oui, Dieu, ton Dieu t’a consacré d’une onction de joie, comme aucun de tes semblables ; la myrrhe et l’aloès parfument ton vêtement.» ( Ps 44, 8-9)

NDC