13 juin, Mt 5,17-19 : « Tout est accompli »

Home / Méditer les écritures / 13 juin, Mt 5,17-19 : « Tout est accompli »

Évangile:
« Ne pensez pas que je suis venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir.
Amen, je vous le dis : avant que le ciel et la terre disparaissent, pas une lettre, pas un seul petit trait ne disparaîtra de la Loi jusqu’à ce que tout se réalise.
Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi sera déclaré le plus petit dans le Royaume des cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera sera déclaré grand dans le Royaume des cieux.
Commentaires :
“Ne pensez pas que je suis venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir.”
“Quand il eut pris le vinaigre, Jésus dit : ‘Tout est accompli.’ Puis, inclinant la tête, il remit l’esprit.” (Jn 19,30) Il a tout accompli de la Loi et des prophètes, de sa conception le jour de l’annonciation à sa naissance à Bethléem, du baptême de Jean aux noces de Cana, de la multiplication des pains à la guérison des malades, de la croix jusqu’à la mort…
Il a tout accompli de la Loi et des Prophètes : “On lui présenta le livre du prophète Isaïe. Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit : l’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux prisonniers qu’ils sont libres, et aux aveugles qu’ils verront la lumière, apporter aux opprimés la libération, annoncer une année de bienfaits accordée par le Seigneur. Jésus referma le livre, le rendit au servant et s’assit. Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui. Alors il se mit à leur dire : ‘Cette parole de l’Écriture, que vous venez d’entendre, c’est aujourd’hui qu’elle s’accomplit.’ (Lc 4, 17-21)
Il a tout accompli pour aider à le reconnaître pour qu’ainsi, il puisse nous rassembler tous dans l’unité du Père par le Saint-Esprit : ‘Et pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage? — C’est parce que vous n’êtes pas capables d’écouter ma parole.’ (Jn 8, 43) ‘Mais moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas. Qui d’entre vous peut m’accuser de péché? Si je dis la vérité, pourquoi ne me croyez-vous pas? ’ (Jn 8, 45-46)
Il accomplit tout pour être reconnu et il n’est pas reconnu : ‘Si je n’accomplis pas les oeuvres de mon Père, continuez à ne pas me croire. Mais si je les accomplis, quand bien même vous refuseriez de me croire, croyez les oeuvres. Ainsi vous reconnaîtrez, et de plus en plus, que le Père est en moi, et moi dans le Père.’ (Jn 10, 37-38)
Il a tout accompli et encore aujourd’hui et toujours, tous autant que nous sommes pouvons ainsi le reconnaître pour entrer en communion avec lui et le Père par le Saint-Esprit : « Il était dans le monde, lui par qui le monde s’était fait, mais le monde ne l’a pas reconnu. Il est venu chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçu. » (Jn 1,10-11)
Jésus a tout accompli en ce qui le concernait de la Loi et les prophètes de sa naissance à sa mort. À partir de sa résurrection, tout s’accomplira selon ce qui est écrit : ‘Je te dis que je t’ai vu sous le figuier, et c’est pour cela que tu crois! Tu verras des choses plus grandes encore.’
Et il ajoute : ‘Amen, amen, je vous le dis : vous verrez les cieux ouverts, avec les anges de Dieu qui montent et descendent au-dessus du Fils de l’homme.’ (Jn 1, 50-51)
Tout s’accomplira. ‘Plus facilement disparaîtront le ciel et la terre que ne tombera un seul petit trait de la Loi.’ (Lc 16, 17)
Écoutez bien et voyez ce que vous ne pouvez voir de vos yeux de chair pour le moment, mais que vous pouvez voir avec les yeux de votre cœur : ‘Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres : il placera les brebis à sa droite, et les chèvres à sa gauche.’ (Mt, 25, 31-33)
Il n’y a rien de menaçant dans ces paroles de Jésus. La foi qu’il nous donne, il veut la faire grandir et pour cela, il nous montre qu’il a tenu ses promesses en les accomplissant et qu’il les tiendra encore en les accomplissant en nous. Il est venu et il reviendra dans sa gloire, cette gloire qui brille sur la croix, cette gloire qui est son amour pour nous.
N’est-ce pas cet amour qui résume toute la loi et les prophètes : ‘tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second : tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes’. (Mt 22.3-4)
Voilà bien le commandement nouveau à observer et à enseigner dans l’attente certaine du retour du Seigneur, aussi certain que le soleil se lève au matin : ‘Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres. Ce qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes disciples, c’est l’amour que vous aurez les uns pour les autres.’ (Jn 13, 34-35)

La vie est si brève et il n’y a que l’éternité qui donne sens à l’amour. L’Amour qui est venu parmi nous réalisera tout ce qu’il promet comme Jésus, l’amour incarné, a tout accompli à son sujet :
‘Voici que je fais toutes choses nouvelles. Écris ces paroles : elles sont dignes de foi et véridiques.’ Puis il ajouta : ‘Tout est réalisé désormais. Je suis l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin. Moi, je donnerai gratuitement à celui qui a soif l’eau de la source de vie : tel sera l’héritage réservé au vainqueur; je serai son Dieu, et il sera mon fils.’ (Ap 21, 5-7)

NDC