13 sept, Lc 6, 20-26 : La circoncision du coeur

Home / Méditer les écritures / 13 sept, Lc 6, 20-26 : La circoncision du coeur

Évangile :

Jésus s’était arrêté dans la plaine, et la foule l’entourait. Regardant alors ses disciples, Jésus dit : « Heureux, vous les pauvres : le royaume de Dieu est à vous! Heureux, vous qui avez faim maintenant : vous serez rassasiés! Heureux, vous qui pleurez maintenant : vous rirez!

“Heureux êtes-vous quand les hommes vous haïssent et vous repoussent, quand ils insultent et rejettent votre nom comme méprisable, à cause du Fils de l’homme. Ce jour-là, soyez heureux et sautez de joie, car votre récompense sera grande dans le ciel : c’est ainsi que leurs pères traitaient les prophètes.

‘Mais malheureux, vous les riches : vous avez votre consolation! Malheureux, vous qui êtes repus maintenant : vous aurez faim! Malheureux, vous qui riez maintenant : vous serez dans le deuil et vous pleurerez! Malheureux êtes-vous quand tous les hommes diront du bien de vous : c’est ainsi que leurs pères traitaient les faux prophètes.

Commentaires :

Jésus s’arrête dans la plaine, et la foule l’entoure. La parole du prophète Jérémie retentit dans les cœurs : ‘Voici venir des jours oracle de Yahvé où je conclurai avec la maison d’Israël et la maison de Juda une alliance nouvelle. Non pas comme l’alliance que j’ai conclue avec leurs pères, le jour où je les pris par la main pour les faire sortir du pays d’Égypte mon alliance qu’eux-mêmes ont rompue bien que je fusse leur Maître, oracle de Yahvé! Mais voici l’alliance que je conclurai avec la maison d’Israël après ces jours-là, oracle de Yahvé. Je mettrai ma Loi au fond de leur être et je l’écrirai sur leur coeur. Alors je serai leur Dieu et eux seront mon peuple. » (Jér 31, 31-33)

Une alliance nouvelle, fondée en celui en qui ‘habite corporellement toute la Plénitude de la Divinité. » (Col 2,9) C’est que s’accomplira notre transformation de l’intérieur, que la Loi d’amour s’inscrira au fond de notre être, s’écrira sur notre cœur. Jésus vient enlever l’enveloppe qui recouvre notre cœur, nous circoncire ‘d’une circoncision qui n’est pas de main d’homme, par l’entier dépouillement des tendances égoïstes de la chair; telle est la circoncision du Christ’. (Col 2, 11) C’est son sang qui coulera pour nous sanctifier, c’est l’eau jaillit de son cœur qui nous purifiera : ‘Je répandrai sur vous une eau pure et vous serez purifiés; de toutes vos souillures et de toutes vos ordures, je vous purifierai. Et je vous donnerai un coeur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau, j’ôterai de votre chair le coeur de pierre et je vous donnerai un coeur de chair. Je mettrai mon esprit en vous et je ferai que vous marchiez selon mes lois et que vous observiez et pratiquiez mes coutumes. Vous habiterez le pays que j’ai donné à vos pères. Vous serez mon peuple et moi je serai votre Dieu. Je vous sauverai de toutes vos souillures.’ (Ez 36, 25-28)

Sous les yeux de la foule, les oracles s’accomplissent et chacun ressent bien dans son cœur la transformation : ‘Notre cœur n’était-il pas tout brûlant au-dedans de nous, tandis qu’il nous expliquait les Écritures? ’ (Lc 24, 32)

Au couteau de la circoncision se substitue le glaive la parole de Dieu : ‘Vivante, en effet, est la parole de Dieu, efficace et plus incisive qu’aucun glaive à deux tranchants, elle pénètre jusqu’au point de division de l’âme et de l’esprit, des articulations et des moelles, elle peut juger les sentiments et les pensées du coeur. Aussi n’y a-t-il pas de créature qui reste invisible devant elle, mais tout est nu et découvert aux yeux de Celui à qui nous devons rendre compte.’ (He 4, 12)

Jésus par le don de lui-même vient nous rendre capable de sortir de notre isolement provoqué par le péché et entrer dans la communion avec tous les autres par lui, sortir des tendances égoïstes pour entrer dans l’esprit et par l’Esprit de Dieu être en communion avec tous ceux qui veulent l’amour pour tous. ‘Vous qui pensez devenir des justes en pratiquant la Loi, vous vous êtes séparés du Christ, vous êtes déchus de la grâce. Mais c’est par l’Esprit, en vertu de la foi, que nous attendons de voir se réaliser pour nous l’espérance des justes. En effet, dans le Christ Jésus, peu importe qu’on ait reçu ou non la circoncision : ce qui importe, c’est la foi agissant par la charité. » (Gal 5, 4-6)

Jésus dans la plaine déclare heureux ceux qui sont pauvres, car ils ne sont pas enlisés dans l’égoïsme, ils peuvent entendre l’espérance annoncée à tous par Dieu en son Fils, nouvelle alliance en son sang. ‘Je vous le dis : vivez sous la conduite de l’Esprit de Dieu; alors vous n’obéirez pas aux tendances égoïstes de la chair. Car les tendances de la chair s’opposent à l’esprit, et les tendances de l’esprit s’opposent à la chair. En effet, il y a là un affrontement qui vous empêche de faire ce que vous voudriez. Mais en vous laissant conduire par l’Esprit, vous n’êtes plus sujets de la Loi.’ (Gal 5, 16-18)

Heureux dit Jésus, heureux, c’est-à-dire, l’heure est venue pour vous, l’heure est venue pour ceux qui ont faim d’amour, de justice, vous obtiendrez un cœur nouveau, un esprit nouveau et vous serez rassasiés. Votre nourriture sera d’abord la volonté du Père, le pain venu du ciel et qui donne la vie éternelle. Votre quête sera de cherchez d’abord le Royaume en sachant que le reste viendra par surcroît. Heureux vous qui pleurez maintenant, car ce monde de détresse et d’égoïsme est à pleurer. Gardez courage, le temps de la justice, de la vie éternelle, de l’amour, de la paix est là, il s’accomplit et s’accomplira jusqu’au bout.

L’esprit du monde avec les tendances égoïstes qu’il prône, s’opposera aux tendances de l’esprit qui s’ouvre sur l’autre, sur tous les autres et sur le Tout-Autre, notre Dieu Amour. ‘Heureux êtes-vous quand les hommes vous haïssent et vous repoussent, quand ils insultent et rejettent votre nom comme méprisable, à cause du Fils de l’homme. Ce jour-là, soyez heureux et sautez de joie, car votre récompense sera grande dans le ciel : c’est ainsi que leurs pères traitaient les prophètes. » Votre joie, nul ne pourra vous la ravir, car qui peut extraire de votre cœur, de votre esprit ce qui est vivant de la vie de Dieu, l’Éternel?

‘Vous qui étiez morts du fait de vos fautes et de votre chair incirconcise, Il vous a fait revivre avec lui! Il nous a pardonné toutes nos fautes! Il a effacé, au détriment des ordonnances légales, la cédule de notre dette, qui nous était contraire; il l’a supprimée en la clouant à la croix. Il a dépouillé les Principautés et les Puissances et les a données en spectacle à la face du monde, en les traînant dans son cortège triomphal.’ (Col 2,13-15)

C’est pourquoi Jésus dira ensuite que ceux qui vivent sous la conduite des tendances égoïstes de la chair seront malheureux. Heure du mal que l’on se fait finit toujours par se manifester. Celui qui abuse de quoi que ce soit finit toujours par recevoir le résultat de ses excès, dans sa santé tant psychologique, physique, spirituelle, intérieure.

Malheureux, vous les riches qui voyez votre richesse comme un privilège et non une responsabilité envers les autres, vous avez votre paradis. Malheureux vous qui êtes repus, vous verrez les limites de l’appétit du ventre et vous aurez faim d’amour véritable, de communion avec tous, d’amitié, d’adoration du Dieu Amour. Malheureux vous qui riez, vous rencontrerez la mort inévitable et son cortège de souffrances et vous pleurerez. La vertu ne s’acquiert pas dans la maladie, mais elle s’acquiert en priant chaque jour celui qui s’est donné pour nous l’offrir. Malheureux êtes-vous lorsque le monde avec ses tendances égoïstes vous louange, c’est que vous êtes comme lui, une apparence de bonheur que le temps effiloche.

‘Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, pour qu’il vous élève au bon moment; de toute votre inquiétude, déchargez-vous sur lui, car il a soin de vous. Soyez sobres, veillez. Votre partie adverse, le Diable, comme un lion rugissant, rôde, cherchant qui dévorer. Résistez-lui, fermes dans la foi, sachant que c’est le même genre de souffrance que la communauté des frères, répandue dans le monde, supporte. Quand vous aurez un peu souffert, le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés à sa gloire éternelle, dans le Christ, vous rétablira lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables. À Lui la puissance pour les siècles des siècles! Amen. (1 Pi 5, 6-11)

 

NDC