17 mars, Lc 9, 28b-36 : Qui nous fera voir le bonheur?

 In Méditer les écritures


Évangile :

En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il gravit la montagne pour prier.

Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante.

Voici que deux hommes s’entretenaient avec lui : c’étaient Moïse et Élie, apparus dans la gloire. Ils parlaient de son départ qui allait s’accomplir à Jérusalem.

Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil ; mais, restant éveillés, ils virent la gloire de Jésus, et les deux hommes à ses côtés.

Ces derniers s’éloignaient de lui, quand Pierre dit à Jésus : « Maître, il est bon que nous soyons ici ! Faisons trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il ne savait pas ce qu’il disait.

Pierre n’avait pas fini de parler, qu’une nuée survint et les couvrit de son ombre ; ils furent saisis de frayeur lorsqu’ils y pénétrèrent.

Et, de la nuée, une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi : écoutez-le ! »

Et pendant que la voix se faisait entendre, il n’y avait plus que Jésus, seul. Les disciples gardèrent le silence et, en ces jours-là, ils ne rapportèrent à personne rien de ce qu’ils avaient vu.

Commentaires :

«Beaucoup demandent : «  Qui nous fera voir le bonheur? » Sur nous, Seigneur, que s’illumine ton visage! Tu mets plus de joie dans mon cœur que toutes leurs vendanges et leurs moissons. » ( Ps 4, 7-8) Jésus montre son visage de gloire et la joie des disciples est si grande qu’ils ne savent plus quoi dire, leurs cœurs  atteignent la plénitude. Ils voient le bonheur, car Dieu seul est Bon et à cette heure, ils trouvent tout l’espace pour se donner à celui qui se donne entièrement à eux. « Qui regarde vers lui resplendira et sur son visage point de honte. » (Psaumes 34:5  (34-6)) 

Les disciples ont vu l’éclat de cette lumière qui est lumière de la lumière et par leurs yeux nous recevons l’éclat de cette lumière et nous pouvons la contempler à travers le témoignage transmis de sa parole.  

C’est par et avec les autres que nous pouvons voir Dieu qui se révèle en son Fils par la puissance de l’Esprit.  Il donne à voir  sa lumière à ces trois disciples, non par préférence pour Pierre, Jacques et Jean, mais pour que tous nous voyions à travers leurs yeux. Jésus s’est incarné dans le temps et l’espace, il assume notre humanité avec sa finitude et ses limites parce que c’est notre humanité qu’il vient renouveler par son humanité afin que nous accédions à l’élever à sa nature divine. Il doit choisir un lieu pour naitre, un temps dans l’histoire, des disciples. À nous aujourd’hui d’évaluer dans la vérité le témoignage de ces pêcheurs qui ont vu cette lumière. Nous pourrions douter de ce témoignage si les disciples avaient un intérêt à dire une chose semblable. Ils n’avaient aucun profit à tirer  de proclamer avoir assisté à une telle scène sinon de le dire pour le bien de tous. Nous savons aujourd’hui que les 26 premiers papes sont morts martyrs. Pour ainsi ne point craindre la mort pour annoncer cette lumière, nous pouvons avoir confiance en ce qui a été vu sur cette montagne. Ainsi nous ouvrons la porte au don de la foi que seul Dieu peut nous donner tellement la joie qu’apporte cette lumière dépasse toutes les joies réunies de ce monde. C’est incroyable et notre esprit ne peut supporter tant de lumière sans Dieu. Ce n’est que les yeux de la foi qui peut nous mettre en marche à la suite de Jésus avec les disciples pour témoigner d’une telle lumière et en rayonner : « tous vous êtes des fils de la lumière, des fils du jour. Nous ne sommes pas de la nuit, des ténèbres. » (1 Thess 5:5  )

« Car le Dieu qui a dit : La lumière brillera au milieu des ténèbres, a lui-même brillé dans nos coeurs pour faire resplendir la connaissance de sa gloire qui rayonne sur le visage du Christ. Mais ce trésor, nous, les Apôtres, nous le portons en nous comme dans des poteries sans valeur ; ainsi, on voit bien que cette puissance extraordinaire ne vient pas de nous, mais de Dieu.» (2 Co 4:6-7) 

Qui nous fera voir le bonheur? N’est-ce pas cette lumière de la lumière qui brille dans les ténèbres et que seul Dieu peut manifester à travers son Fils pour nous conduire au chemin de la paix?

NDC