18 janv, Mc 2, 18-22, Jésus Époux

 In Méditer les écritures

Évangile :

Comme les disciples de Jean Baptiste et les pharisiens jeûnaient, on vient demander à Jésus : « Pourquoi tes disciples ne jeûnent-ils pas, comme les disciples de Jean et ceux des pharisiens? » Jésus répond : « Les invités de la noce pourraient-ils donc jeûner, pendant que l’Époux est avec eux? Tant qu’ils ont l’Époux avec eux, ils ne peuvent pas jeûner. Mais un temps viendra où l’Époux leur sera enlevé : ce jour-là ils jeûneront.

« Personne ne raccommode un vieux vêtement avec une pièce d’étoffe neuve; autrement la pièce neuve tire sur le vieux tissu et le déchire davantage.

« Ou encore, personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres, autrement le fermentation fait éclater les outres, et l’on perd à la fois le vin et les outres. À vin nouveau, outres neuves.»

Commentaires :

La question posée à Jésus par les pharisiens et les disciples de Jean Baptiste est toute simple. Pourquoi vous ne jeûnez pas comme nous ? Attendent-ils vraiment une réponse ou cherchent-ils à le confondre devant la foule ? Jésus répondra d’une manière à ce que ceux qui veulent une vraie réponse à cette question, la reçoive et que ceux qui ne veulent rien entendre, n’y comprennent rien. Jésus n’ignore pas les rumeurs qui circulent à son sujet : « Le Fils de l’homme est venu : il mange et il boit, et l’on dit : ‘C’est un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs.’ Mais la sagesse de Dieu se révèle juste à travers ce qu’elle fait. » ( Mt 11,19) Jésus est perturbateur de l’ordre social.

Il répondra à ceux qui veulent comprendre et qui pose cette question en toute franchise. La réponse n’est pas simple puisqu’elle exige un effort à l’esprit de celui qui veut comprendre. Jésus se compare à un Époux et ses disciples aux invités de la Noce. Où est l’épouse se diront certains? L’épouse naîtra au moment où son Cœur sera transpercé : « et aussitôt, il en sortit du sang et de l’eau. » ( Jn 19,34) Oui, au moment où il leur sera enlevé, ils jeûneront. Étrange réponse! Une noce, un Époux enlevé, une épouse absente!

Il n’y a pas d’épouse absente car chacun de ceux qui accepteront l’invitation de cette Noce entre Dieu et l’humanité seront baptisés dans sa mort pour renaître avec lui.

Le médecin qui découvre un médicament pour soigner une maladie grave ne devient-il pas l’intime de chacune de ces personnes à qui il rend la santé et ainsi qu’à tous ses proches? Jésus par sa mort et sa résurrection nous guérit de la mort éternelle et du mal qui y entraîne. Il n’est pas seulement un médecin qui nous rend la santé pour un temps jusqu’à la prochaine maladie et la vieillesse. Il est vraiment le médecin qui apporte la guérison à jamais et essuie toutes larmes de nos yeux.

Ce n’est pas une guérison dans l’attente d’une autre maladie, c’est un être nouveau et incorruptible qui vient par la grâce de l’Époux.

« Comment est-il possible de naître quand on est déjà vieux ? Est-ce qu’on peut rentrer dans le sein de sa mère pour naître une seconde fois ? »

Jésus répondit : « Amen, amen, je te le dis : personne, à moins de naître de l’eau et de l’Esprit, ne peut entrer dans le royaume de Dieu.

Ce qui est né de la chair n’est que chair ; ce qui est né de l’Esprit est esprit.

Ne sois pas étonné si je t’ai dit qu’il vous faut renaître. » ( Jn 3, 4-6)

Il ne faut pas confondre le neuf et le vieux, l’ancien et le nouveau.

« Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi.Eh bien moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. » ( Mt 5, 43-45)

Jésus peut appeler maintenant à la perfection de l’amour car c’est un cœur nouveau et un esprit nouveau qu’il nous mérite par le don de sa vie.

Mais un temps viendra où l’Époux leur sera enlevé : ce jour-là ils jeûneront.

«  C’est pour toi qu’on nous massacre sans arrêt, on nous prend pour des moutons d’abattoir. Oui, en tout cela nous sommes les grands vainqueurs grâce à celui qui nous a aimés. J’en ai la certitude : ni la mort ni la vie, ni les esprits ni les puissances, ni le présent ni l’avenir, ni les astres, ni les cieux, ni les abîmes, ni aucune autre créature, rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu qui est en Jésus Christ notre Seigneur.(Rm 8:36-39)

NDC