2 nov, Mt 25, 31-46, Tu avais donc froid, et nous t’avons réchauffé.

Home / Méditer les écritures / 2 nov, Mt 25, 31-46, Tu avais donc froid, et nous t’avons réchauffé.

Évangile :
Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siègera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres : il placera les brebis à sa droite, et les chèvres à sa gauche.
« Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite :
« Alors les justes lui répondront :
‘Et le Roi leur répondra :
‘Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche :
‘Alors ils répondront, eux aussi :
‘Il leur répondra :
‘Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle.’
Commentaires :
Qui se souvient de ces enfants afghans dans un camp de réfugiés au Pakistan? Qui se souvient de ces visages, qui se souviendra d’eux quand l’hiver viendra les mordre pour les dévorer en les abandonnant tout bleus dans les bras de leurs mères? Les journalistes ne seront plus là parmi eux pour dormir sous des toiles de plastique. Qui se souviendra? Tous ces visages glissent sur nos âmes, ils ne soulèvent pas de grandes émotions et pourtant la situation est dramatique, elle est à pleurer et nous ne pleurons pas. Qui se souvient de tous ces proches qui sont près de nous à chaque jour? Nous arrivons mal à laisser entrer les autres dans notre cœur. Nous prenons toute la place et nous gardons nos émotions pour notre plaisir. Quelle belle auto, quel bon repas, quel bon film et cette maison et ces vêtements et ce voyage et ce lieu de repos et cette pause-café et tout ces petits riens qui font nos journées et qui sans le dire nous voilent le regard sur l’autre? Dans nos grandes cités, nous voyons les maisons, les autos, les biens de toutes sortes et rarement les personnes. Pour arriver à voir les personnes, il faut garder nos yeux en forme. Un œil en forme ne voit pas seulement les apparences, il voit ce qui est invisible chez l’autre. Pour que l’œil soit en forme, le cœur doit prendre le temps d’ouvrir ses yeux en fermant les yeux de son corps pour que la lumière qui éclaire lorsque nous avons les yeux ouverts, que cette lumière provienne de l’intérieur. Fermer les yeux pour les ouvrir exige des exercices quotidiens pour construire notre perception intérieure. Savoir prendre le temps pour reconnaître ce que nous avons et de qui nous le recevons pour exprimer de la gratitude. Impossible d’avoir de la gratitude sans faire l’effort de se conscientiser. Nous oublions si vite et tout nous échappe si nous n’y revenons pas pour s’approprier ce que nous vivons. Plusieurs s’imaginent que s’ils avaient vécus au temps de Jésus, ils l’auraient reconnus et pourtant il est tout aussi présent aujourd’hui comme il nous le dit lui-même : Le jugement viendra comme les saisons viennent en leur temps, il viendra mais il est déjà dans notre manière de voir les autres. Comment être avec tous les autres si déjà nous sommes indifférents aux autres, sans miséricorde à l’égard de personne : « Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde. » (Matthieu 5:7); « Allez donc apprendre ce que signifie: C’est la miséricorde que je veux, et non le sacrifice. En effet, je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs. » » (Matthieu 9:13) « Ainsi donc il fait miséricorde à qui il veut et il endurcit qui il veut. » (Romains 9:18) Et à ceux à qui il fait miséricorde ce ne sont pas ceux qui ont des privilèges de races, de peuples, de nations, de talents, de richesses mais à ceux qui font miséricorde : « Lequel de ces trois, à ton avis, s’est montré le prochain de l’homme tombé aux mains des brigands? » Il dit: « Celui-là qui a exercé la miséricorde envers lui. » Et Jésus lui dit: « Va, et toi aussi, fais de même. » » (Luc 10:36-37) Mais qu’est-ce que la miséricorde? « gardez-vous dans la charité de Dieu, prêts à recevoir la miséricorde de notre Seigneur Jésus Christ pour la vie éternelle. » (Jude 1:21) Nous ne pouvons avoir de miséricorde envers les autres sans contempler celui qui est miséricordieux envers nous et c’est par lui que nous arrivons à nous donner aux autres comme lui s’est donné pour nous pour que nous puissions nous donner aux autres et ainsi les voir et voir celui qui vient au nom de Dieu pour nous accueillir en Dieu qui est Amour : « tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » (Romains 3:23) Tous sont en rupture avec les autres et personne ne peut voir l’autre sans voir celui qui lui fait miséricorde en le contemplant sur la croix. Nous sommes bénis par le seul qui est Béni parmi nous et par lui nous revêtons cette nouvelle nature qui nous donne de voir le visage et garder son image en nos cœurs de manière indélébile.
NDC