25 janv, Mc 16, 15-18, Allez partout, proclamez la Bonne Nouvelle

 In Méditer les écritures

Évangile :

Jésus ressuscité dit aux onze Apôtres : « Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé; celui qui refusera de croire sera condamné.

« Voici les signes qui accompagnent ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils chasseront les esprits mauvais; ils parleront un langage nouveau; ils prendront des serpents dans leurs mains, et, s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien. »

Commentaires :

Wow, wow! Allez dans le monde entier! C’est tout un chantier! Il n’y a pas d’avions, ni de trains, ni de voitures et pourtant personne ne dit mot et tous sont prêts à partir répandre la Bonne Nouvelle à toute la création, toute, toute, toute la création! La moindre abeille doit être informée, les arbres, les fleurs, les oiseaux, les ours et les tigres, la neige et le froid, la lune : “En effet, la création aspire de toutes ses forces à voir cette révélation des fils de Dieu. Car la création a été livrée au pouvoir du néant, non parce qu’elle l’a voulu, mais à cause de celui qui l’a livrée à ce pouvoir. Pourtant, elle a gardé l’espérance d’être, elle aussi, libérée de l’esclavage, de la dégradation inévitable, pour connaître la liberté, la gloire des enfants de Dieu.” (Rm 8, 19-21)

Il ne restera rien à la mort, elle sera dépossédée et sans nourriture, elle mourra de sa belle mort. Et le mal, que lui restera-t-il pour faire le mal? Plus de mensonges possibles dans la lumière de la Bonne Nouvelle, ce mensonge d’origine qui suggérait à Ève et Adam de rompre avec Dieu pour être dieux sans Dieu en lui désobéissant! “Alors le serpent dit à la femme, vous ne mourrez point; mais Dieu sait que le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux connaissant le bien et le mal. » (Gn 3, 4-5)

Le mensonge ne peut plus avoir de prise, car nous savons maintenant que Dieu nous aime et qu’en lui, tout est vérité, amour, justice, paix, joie! ‘Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique : ainsi tout homme qui croit en lui ne périra pas, mais il obtiendra la vie éternelle. Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.’ (Jn 3, 16) Dieu ne nous ment pas, il ne veut pas que la mort s’en prenne à nous et encore moins le mal. Dieu nous aime, Dieu est Amour : ‘Et nous, nous avons reconnu et nous avons cru que l’amour de Dieu est parmi nous. Dieu est amour : celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu en lui.’ (1 Jn 4, 16) Comment ne pas vouloir annoncer cette Bonne Nouvelle au monde entier? Comment refuser à la mère qui perd son enfant aux mains de la maladie, de l’assassin, de la misère qu’elle le retrouvera, et pour l’éternité, dans la joie!

Le temps du mensonge doit faire son temps malgré toutes les souffrances qu’ils apportent dans son baluchon. Mais en comparaison du temps de l’amour qui vient, ce ne sera que le souvenir d’un instant : ‘C’est donc l’Esprit Saint lui-même qui affirme à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Puisque nous sommes ses enfants, nous sommes aussi ses héritiers; héritiers de Dieu, héritiers avec le Christ, si nous souffrons avec lui pour être avec lui dans la gloire. J’estime donc qu’il n’y a pas de commune mesure entre les souffrances du temps présent et la gloire que Dieu va bientôt révéler en nous.’ (Rm 8, 16-18) allez annoncer au monde entier la Bonne Nouvelle! Yallah comme disait Mère Emmanuelle. Yallah, c’est-à-dire : Allez de l’avant! Courez et faites grandir la foi en répandant cette Bonne Nouvelle en faisant des bonnes œuvres : ‘Ainsi donc, celui qui n’agit pas, sa foi est bel et bien morte, et on peut lui dire : ‘Tu prétends avoir la foi, moi je la mets en pratique. Montre-moi donc ta foi qui n’agit pas; moi, c’est par mes actes que je te montrerai ma foi.’ (Jc 2,17-18) voici les signes qui accompagnent les croyants, les croyants comme le dit bien Jésus, les croyants en son nom. Comment ne chasseraient-ils pas les esprits mauvais avec la Bonne Nouvelle de l’amour de Dieu, comment ne pas parler un langage nouveau dans ce monde où règne la mort et le mal, comment ne pas se laisser empoisonner par les mensonges au sujet de notre Dieu, mort par amour pour nous! À celui qui voudra bien croire celui qui croit en Jésus, il retrouvera la santé du cœur et la paix que Jésus nous donne.

Allez dans le monde entier! Tout de suite comme les enfants disent lorsqu’ils attendent quelque chose d’agréable. Tout de suite, papa! Tout de suite et encore, encore, encore!

NDC