27 mars, Mt 5,17-19 : Heureusement pas un point, ni un trait ne disparaitra des promesses du Père!

 In Méditer les écritures


Évangile :
« Ne pensez pas que je suis venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir.
Amen, je vous le dis : avant que le ciel et la terre disparaissent, pas une lettre, pas un seul petit trait ne disparaitra de la Loi jusqu’à ce que tout se réalise.
Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi sera déclaré le plus petit dans le Royaume des cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera sera déclaré grand dans le Royaume des cieux.
Commentaires :

“Ne pensez pas que je suis abolir la Loi ou les Prophètes.” Jésus est là pour accomplir cette parole vivante du Dieu vivant, inspirée aux prophètes par l’Esprit Saint pour notre espérance dans cette vallée de larmes. Les canons vont se taire pour dire en silence que ce temps est terminé à jamais comme l’annonçait Isaïe : “Ils briseront leurs épées pour en faire des socs et leurs lances pour en faire des serpes. On ne lèvera plus l’épée nation contre nation, on n’apprendra plus à faire la guerre.” (Is 2, 4) 

Voilà bien 600 ans que cette parole avait été prononcée au temps de Jésus et elle semblait lettre morte. L’épée sortait toujours du fourreau et les coups ne cessaient de pleuvoir comme un déluge pour donner la mort. Pourtant, au temps choisi par le Père pour accomplir sa parole vivante, se fait entendre la voix de celui qui vient au nom du Père : “Alors Jésus dit à Pierre : ‘Rengaine ton glaive; car tous ceux qui prennent le glaive périront par le glaive. Penses-tu donc que je ne puisse faire appel à mon Père, qui me fournirait sur-le-champ plus de douze légions d’anges? Comment alors s’accompliraient les Écritures d’après lesquelles il doit en être ainsi? ’ (Mt 26, 52-54)

‘Amen, je vous le dis : avant que le ciel et la terre disparaissent, pas une lettre, pas un seul petit trait ne disparaitra de la Loi jusqu’à ce que tout se réalise.’ Tout se réalisera, tout, car la parole de Dieu déborde le temps, dès qu’elle est dite, ce qui est dit se fera en son temps, selon son grand dessein d’amour. 

La parole des scientifiques nous dit que l’extinction du Soleilse fera dans 5 milliards d’années. Lorsque l’hydrogène manquera, la partie centrale se contractera et se réchauffera pour réaliser de nouvelles fusions tandis que la partie externe gonflera. Ensuite, le Soleil éjectera dans l’espace son enveloppe extérieure. Cela formera une nébuleuse planétaire. Au centre, il restera une petite étoile, peu lumineuse, stade ultime de la vie d’une étoile similaire au Soleil (naine blanche). La naine blanche s’éteindra doucement. Qui en doute de cette parole qui annonce notre mort à tous, comme de toutes les richesses, les grandes œuvres d’art, les villes, etc. Cette parole de mort ne passera pas, mais tout y passera, il ne restera rien. Le ciel et la terre disparaîtront avec la sagesse de l’humanité et c’est notre science elle-même qui le dit. Notre parole comme les canons font se taire, ses avions, ses fusées, ses trains et il n’y a personne pour en douter. Toute parole, si savante soit-elle, comme le soleil s’éteindra doucement! 

La parole vivante de Dieu ne s’éteindra jamais, au contraire elle est toujours action créatrice et c’est pour notre plus grande joie, car le dessein du Père sur nous est amour, il veut nous tirer de cette mort inévitable et de tout ce qui y mène : ‘Et le Verbe s’est fait chair et il a habité parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire, gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité.’ (Jn 1, 14) Le Verbe s’est fait chair pour accomplir la parole vivante de Dieu qui est promesse de vie éternelle. Isaïe, la bouche pleine de la parole vivante de Dieu pour notre plus grand bonheur disait : ‘Un rejeton sortira de la souche de Jessé, un surgeon poussera de ses racines. Sur lui reposera l’Esprit de Yahvé, esprit de sagesse et d’intelligence, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte de Yahvé : son inspiration est dans la crainte de Yahvé. Il jugera, mais non sur l’apparence. Il se prononcera, mais non sur le ouï-dire. Il jugera les faibles avec justice, il rendra une sentence équitable pour les humbles du pays. Il frappera le pays de la férule de sa bouche, et du souffle de ses lèvres fera mourir le méchant. La justice sera la ceinture de ses reins, et la fidélité la ceinture de ses hanches. La justice sera la ceinture de ses reins, et la fidélité la ceinture de ses hanches. Le loup habitera avec l’agneau, la panthère se couchera avec le chevreau. Le veau, le lionceau et la bête grasse iront ensemble, conduits par un petit garçon. La vache et l’ourse paîtront, ensemble se coucheront leurs petits. Le lion comme le boeuf mangera de la paille. Le nourrisson jouera sur le repaire de l’aspic, sur le trou de la vipère le jeune enfant mettra la main. On ne fera plus de mal ni de violence sur toute ma montagne sainte, car le pays sera rempli de la connaissance de Yahvé, comme les eaux couvrent le fond de la mer.’ (Is 11, 1-9)

Il est arrivé ce jour où Pierre n’a pas à tirer son épée du fourreau, car c’est la Parole de Dieu qui tel un glaive, sort de la bouche de Jésus pour tuer la mort. Jésus le vivant à la parole vivante descend dans la mort et la mort de la croix pour prendre sur lui tous nos manques pour accomplir la Loi, toutes nos incapacités à observer sa parole. Indicible amour qui descend dans la mort dans notre chair pour en sortir vivant par la puissance de l’Esprit dans la volonté du Père afin de nous faire renaître de sa vie et que par lui nous devenions enfant de Dieu. 

‘Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi et les Prophètes’, car quelle espérance aurions-nous devant la brièveté de cette vie. Non, Jésus vient accomplir les promesses d’amour et de vie éternelle du Père, inspirées aux prophètes, afin que nous ayons la vie en abondance. Heureusement, pas une lettre, pas un trait ne disparaîtra de toutes ces paroles d’amour.

‘Aussi, mon coeur exulte, mes entrailles jubilent, et ma chair reposera en sûreté; car tu ne peux abandonner mon âme au shéol, tu ne peux laisser ton ami voir la fosse. Tu m’apprendras le chemin de vie, devant ta face, plénitude de joie, en ta droite, délices éternelles.’ (Ps 16, 9-11)

Heureux celui qui prend plaisir à observer ce qui est vivant de vie éternelle, heureux celui qui enseigne cette parole, car il vient le jour où tout se réalisera comme il est venu le jour où Jésus est monté sur la croix et a dressé la table devant nous. Alors pourquoi hésiter, pourquoi attendre à demain pour sentir jaillir les sources de la vie éternelle en nous, en observant la parole de celui qui est le Verbe fait chair de Dieu, pour nous sauver de tout ce qui n’est pas amour. 

‘Sur tes préceptes je veux méditer et regarder à tes chemins. Je trouve en tes volontés mes délices, je n’oublie pas ta parole. Sois bon pour ton serviteur et je vivrai, j’observerai ta parole. Ouvre mes yeux, je regarderai aux merveilles de ta loi. Étranger que je suis sur la terre, ne me cache pas tes commandements. Mon âme se consume à désirer en tout temps tes jugements.’ (Ps 119, 15-20)

‘Car la Loi fut donnée par Moïse; la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ. Nul n’a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est tourné vers le sein du Père, lui, l’a fait connaître.’ (Jn 1, 17)

NDC