3 déc, Mc 13, 33-37 : L’Étoile radieuse du matin et la veille.

Home / Méditer les écritures / 3 déc, Mc 13, 33-37 : L’Étoile radieuse du matin et la veille.

Évangile :
Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Prenez garde, veillez : car vous ne savez pas quand viendra le moment. Il en est comme d’un homme parti en voyage : en quittant sa maison, il a donné tout pouvoir à ses serviteurs, fixé à chacun son travail, et recommandé au portier de veiller.
“Veillez donc, car vous ne savez pas quand le maître de la maison reviendra, le soir ou à minuit, au chant du coq ou le matin. Il peut arriver à l’improviste et vous trouver endormis. Ce que je vous dis là, je le dis à tous : veillez!”
Commentaires :
Jésus parlait de sa venue, de ce moment où il établira son règne, un règne de la vie qui met fin à tout ce qui est mort et mortel, à tout ce qui est tristesse et malheur, à tout ce qui est guerre et injustice, à tout ce qui est haine et violence. Quand vous priez, enseignait Jésus, dites : “Notre Père que ton règne vienne”. Il viendra le règne de Dieu, il viendra “le temps pour les morts d’être jugés; le temps de récompenser tes serviteurs les prophètes, les saints, et ceux qui craignent ton nom, petits et grands, et de perdre ceux qui perdent la terre. » (Ap 11, 18) Le temps de ceux qui perdent la terre prendra fin, comme la nuit prend fin, comme la mort prendra fin. Ce qui n’a pas de fin reprendra son droit, ce qui doit prendre fin, prendra fin. La haine, la vengeance, le mensonge, le meurtre, l’exploitation, la cupidité, l’avarice, l’injustice et tout ce qui ne mène pas à la vie éternelle où chacun reçoit l’étreinte et la paix du Père, tout cela disparaîtra dans un immense fracas. Vous savez ce bruit que les armes font et ceux qui les possèdent, le son des bottes qui marchent au pas pour tenir en esclavage les peuple, il prendra fin et ce sera le silence de l’amour. Vous savez ce silence qui vient lorsque l’Esprit nous remplit de joie, d’une joie qui fait briller le visage et produit un large sourire sur les lèvres. Comment ne pas être silencieux quand notre visage crie de joie, les autres nous entendent.
Il viendra le temps du jugement, du jugement à la mesure de notre jugement des autres, car Dieu n’est pas venu juger le monde, mais le sauver : ‘Car Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Qui croit en lui n’est pas jugé; qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au Nom du Fils unique de Dieu. Et tel est le jugement : la lumière est venue dans le monde et les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, car leurs oeuvres étaient mauvaises.’ (Jn 3, 17-19) Qui croit en lui s’en remettra à sa miséricorde et par lui, il sera sauvé. Une lumière qui viendra de son cœur transpercé sur la croix, de ses mains percées, une lumière qui dira le prix que Dieu a payé pour notre rançon à ce qui nous liait au mal et à la mort. Qui pourra supporter cet amour, ce feu d’amour, cette lumière d’amour? Qui pourra supporter d’être aimé à ce point sans avoir veillé à chercher son amour dans ce monde où tout semble sans amour?
Les railleurs pourront-ils se retourner vers ce cœur ouvert pour les accueillir? ‘Sachez d’abord que dans les derniers jours viendront, avec leurs railleries, des railleurs menés par leurs passions impies, qui diront : ‘Où en est la promesse de sa venue? Car depuis que les pères sont morts, tout reste pareil depuis le début de la création.’ (2 Pi 3, 3-4) Les détracteurs de la vie éternelle, de l’amour, de la paix, de la justice, de l’humilité de Dieu, de la folie de la croix, de la bonté de Dieu pour tous, se rétracteront-ils en silence, sans honte, ni trouble au visage? ‘Hélas, hélas! Immense cité, vêtue de lin, de pourpre et d’écarlate, parée d’or, de pierres précieuses et de perles, car une heure a suffi pour ruiner tout ce luxe! ’ (Ap 18, 16-17)
Le temps du règne de Dieu viendra, il est déjà là, les saints et les saintes de la terre en font sentir la bonne odeur, ils font voir sa lumière qui vient.
Prenez garde, dit Jésus, veillez. Il ne dit pas de prendre garde et d’avoir peur. Il ne dit pas de prendre garde et de ne plus vivre sa vie en ce monde pour annoncer la bonne nouvelle. Il dit de prendre garde et de veiller. Éviter de ne pas garder votre cœur léger de toute obscurité, demeurer dans l’amour du prochain, dans l’adoration de tout l’amour reçu de Dieu, dans la gratitude. Veiller de nuit et de jour sur votre cœur, veiller à ce qu’il demeure attentif à l’autre comme si c’était nous-mêmes. Nous savons prendre garde à ne pas manquer de nourriture pour survivre, sachons prendre garde à ne pas manquer de miséricorde, de justice, d’amour envers les autres. Veillez pour entendre le chant du coq comme Pierre et vous repentir au son de sa voix dans le soleil levant.
Prenez garde, veillez, car Dieu viendra établir son règne. L’homme parti en voyage reviendra. Il a confié de grands biens aux gens de sa maison. Pendant son absence, ceux qui habitent la maison n’en deviennent pas propriétaires, bien qu’ils puissent s’en donner l’air. Ils ont tout reçu et doivent veiller à demeurer dans la reconnaissance et à ne pas se prendre pour les maîtres de la maison. Certains peuvent se faire croire que le maître est peut-être mort en voyage, ou qu’il est indifférent à cette maison pour se convaincre de s’emparer de ce qui ne leur appartient pas.
Veillez donc, dit Jésus, le ciel s’ouvrira et celui qui nous voit sans que nous le voyions, se fera voir et il viendra établir son règne et faire que la volonté d’amour du Père soit faite.
‘Voici que mon retour est proche! Heureux celui qui garde les paroles prophétiques de ce livre. » (…) Il me dit encore : ‘Ne tiens pas secrètes les paroles prophétiques de ce livre, car le Temps est proche. Que le pécheur pèche encore, et que l’homme souillé se souille encore; que l’homme de bien vive encore dans le bien, et que le saint se sanctifie encore. Voici que mon retour est proche, et j’apporte avec moi le salaire que je vais payer à chacun, en proportion de son travail. Je suis l’Alpha et l’Oméga, le Premier et le Dernier, le Principe et la Fin. Heureux ceux qui lavent leurs robes; ils pourront disposer de l’arbre de Vie, et pénétrer dans la Cité, par les portes.’ (Ap 22, 7.10-14)
‘Alors s’ouvrit le temple de Dieu, dans le ciel et son arche d’alliance apparut, dans le temple; puis ce furent des éclairs et des voix et des tonnerres et un tremblement de terre, et la grêle tombait dru… » (Ap 11, 18-19)
« Ce que je vous dis là, je le dis à tous : Veillez! » Je le dis à tous, dit Jésus, les bons comme les méchants, ceux qui font le mal comme ceux qui font le bien, ceux qui s’enfoncent dans le mal comme ceux qui se sanctifient dans la grâce. Veillez!
‘Le vainqueur, celui qui restera fidèle à mon service jusqu’à la fin, je lui donnerai pouvoir sur les nations : c’est avec un sceptre de fer qu’il les mènera comme on fracasse des vases d’argile! Ainsi moi-même j’ai reçu ce pouvoir de mon Père. Et je lui donnerai l’Étoile du matin. » (Ap 2, 26-28)
‘Je suis le rejeton de la race de David, l’Étoile radieuse du matin. L’Esprit et l’Épouse disent : ‘Viens! ’ Que celui qui entend dise : ‘Viens! ’ Et que l’homme assoiffé s’approche, que l’homme de désir reçoive l’eau de la vie, gratuitement. » (Ap 22, 16-17) Veillez avec la lumière de cette Étoile dans le cœur, cette Étoile qui s’est levée dans notre monde et qui brille parmi nous dans l’Eucharistie, veillez à vous y nourrir pour garder la force de rester debout de jour et de nuit dans l’attente de son retour.
NDC