8 nov, Lc 15, 1-10, Personne n’est oubliée par l’amour

Home / Méditer les écritures / 8 nov, Lc 15, 1-10, Personne n’est oubliée par l’amour

Évangile :
Les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter. Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs et mange avec eux! »
Alors Jésus leur dit cette parabole : « Si l’un de vous a cent brebis et en perd une, ne laisse-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve? Quand il l’a retrouvée, tout joyeux, il la prend sur ses épaules, et, de retour chez lui, il réunit ses amis et ses voisins; il leur dit :
« Je vous le dis : C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de conversion. »
« Ou encore, si une femme a dix pièces d’argent et en perd une, ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison, et chercher avec soin jusqu’à ce qu’elle la retrouve? Quand elle l’a retrouvée, elle réunit ses amies et ses voisines et leur dit :
« De même, je vous le dis : Il y a de la joie chez les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit. »
Commentaires :
Étrange nature humaine qui sait toujours mettre du temps pour chercher un objet perdu, un film à voir, pour jouer sur internet, prendre sa bière, ne pas se lever et qui simultanément n’a pas le temps pour honorer ses parents de sa présence, prendre soin de ses amitiés, réfléchir sur le sens de sa vie, chercher l’amour véritable, faire le silence pour entendre les appels des autres autour.
La nature humaine semble se tourner aisément vers l’extérieur et négliger l’effort de construire son regard vers l’intérieur pour connaître les vraies joies de cette nature humaine qui sont de l’ordre de l’esprit. N’est-ce pas ce petit cerveau avec son cœur émotif qui nous distingue des autres espèces qui nous accompagnent ? N’est-ce pas lui aussi qui nous rend si menaçant pour toutes les autres espèces ? Une créature faible qu’un ours balaie du revers de sa patte en moins deux et en même temps une créature qui peut effacer de la planète la mémoire de tous les ours de la planète.
Les pharisiens n’entendent rien au comportement de Jésus qui ne s’arrête pas au comportement des gens mais à leur intériorité et à leur dignité. Les pharisiens et les scribes étaient bien convaincus de la justesse de leurs reproches car ils s’appuyaient sur la loi. C’est simple de s’approprier une loi mais d’en avoir l’esprit, c’est autre chose.
Jésus leur montre qu’ils ont de l’esprit lorsque cela concerne leurs petites affaires et qu’ils se moquent bien de ce que les autres pensent. Une pièce perdue devient plus importante que toutes celles que nous n’avons pas perdues, évidemment. Non que cette pièce prenne plus de valeur que les autres qui ne le sont pas mais que sa perte enlève de la valeur à l’ensemble des pièces. Évidemment la pièce non perdue ne suscite pas la joie que la pièce perdue apporte à celui qui la retrouve.
Ainsi comment ne pas chercher à ramener ceux qui sont perdus et en danger. La loi ne peut être contre cela au contraire elle est là pour protéger chacun de s’éloigner de ce qui le garde sur le chemin de rencontrer celui qui les libérera de la loi pour les faire vivre dans l’esprit par l’Esprit.
Alors comment ne pas saisir la joie dans l’ensemble du corps lorsqu’une de ses parties retrouvent sa place. Une joie de la tête aux pieds car le corps ne trouve son bien-être que lorsque l’ensemble va bien.
Qu’est-ce que tu cherches? Je cherche ce qui est perdu en moi pour me sentir mieux.
NDC