15 nov, Mc 13, 24-32, Le regard de foi pour reconnaitre le retour de Jésus…

Évangile :

Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « En ces temps-là, après une terrible détresse, le soleil s’obscurcira et la lune perdra son éclat. Les étoiles tomberont du ciel, et les puissances célestes seront ébranlées. Alors on verra le Fils de l’homme venir sur les nuées avec grande puissance et grande gloire. Il enverra les anges pour rassembler les élus des quatre coins du monde, de l’extrémité de la terre à l’extrémité du ciel.

« Que la comparaison du figuier vous instruise : dès que ses branches deviennent tendres et que sortent les feuilles, vous savez que l’été est proche. De même, vous aussi, lorsque vous verrez arriver cela, sachez que le Fils de l’homme est proche, à votre porte. Amen, je vous le dis : cette génération ne passera pas avant que tout cela n’arrive. Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas.

« Quant au jour et à l’heure, nul ne les connaît, pas même les anges dans le ciel, pas même le Fils, mais seulement le Père. »

Commentaires :

« Ils ont conspiré contre Jésus, ton Serviteur, que tu as consacré comme Messie » ( Ac 4, 27)

« Pourquoi ce tumulte des nations, ce vain murmure des peuples?

Les rois de la terre se dressent,

Les grands se liguent entre eux contre le Seigneur et son Messie : « Faisons sauter nos chaînes, rejetons ces entraves! »

Celui qui règne dans les cieux s’en amuse, le Seigneur les tourne en dérision; puis il leur parle avec fureur, et sa colère les épouvante : « Moi j’ai sacré mon roi sur Sion, ma sainte montagne. » Je proclame le décret du Seigneur! Il m’a dit : « Tu es mon fils; moi, aujourd’hui, je t’ai engendré. Demande, et je te donne en héritage les nations, pour domaine la terre tout entière. Tu les détruiras de ton sceptre de fer, tu les briseras comme un vase de potier. » (Ps 2, 1-9) « En ces temps-là, après une terrible détresse, le soleil s’obscurcira et la lune perdra son éclat. Les étoiles tomberont du ciel, et les puissances célestes seront ébranlées. » « Jésus s’est endormi, il s’est relevé du sommeil de la mort, car le Seigneur était son soutien. » ( S. Irénée)

« Alors on verra le Fils de l’homme venir sur les nuées avec grande puissance et grande gloire. Il enverra les anges pour rassembler les élus des quatre coins du monde, de l’extrémité de la terre à l’extrémité du ciel. »

« Maintenant, rois, comprenez, comprenez-vous, juges de la terre. Servez le Seigneur avec crainte, rendez-lui votre hommage en tremblant. Qu’il s’irrite et vous êtes perdus : soudain, sa colère éclatera. Heureux qui trouve en lui son refuge! » ( Ps 2, 10-12 )

La seule crainte que nous devons avoir c’est la crainte du Seigneur et Dieu est Amour : « Il n’y a pas de crainte dans l’amour; au contraire, le parfait amour bannit la crainte, car la crainte implique un châtiment, et celui qui craint n’est point parvenu à la perfection de l’amour. » (1 Jean 4:18) La seule crainte que nous pouvons avoir c’est de blesser l’amour du Seigneur par notre ignorance et notre faiblesse. Tant que notre nature n’est pas envahie par la grâce et sa loi nous demeurons sous la loi du péché et nous avons peur et nous avons continuellement peur et cette peur éclate au jour de l’épreuve :« des hommes défailliront de frayeur, dans l’attente de ce qui menace le monde habité, car les puissances des cieux seront ébranlées. » (Luc 21:26 )

La peur s’apprivoise en faisant grandir la foi. Qu’est-ce que la foi? « La foi est une façon de posséder ce que l’on espère, un moyen de connaître des réalités qu’on ne voit pas.» ( Hé 11, 1) Voir des réalités qu’on ne voit pas et qui sont là pourtant, toutefois seul le regard de foi nous donne de voir les signes que Jésus nous donne pour demeurer dans sa paix, cette paix qui n’est pas comme celle du monde, une paix à l’épreuve de tous les bouleversements. Quelqu’un demande à Dominique Savio en train de jouer au ballon: que ferais-tu Dominique si c’était la fin du monde ? Je continuerais à jouer du ballon. Le regard de foi est exempt de la peur, car il voit en tout l’action de l’amour de Dieu, il ne craint pas la tempête, il craint de ne pas demeurer dans cet amour, une crainte qui n’a rien à voir avec la peur. Il faut demander à l’épouse ce qu’est cette crainte… Une crainte qui consiste à préserver son amour avec constance et persévérance.

Jésus donne à ses disciples un signe qui est d’une simplicité renversante pour reconnaître son retour en gloire… tellement simple que personne ne devrait s’inquiéter de ces bouleversements lorsque viendra ce temps de détresse. « Que la comparaison du figuier vous instruise : dès que ses branches deviennent tendres et que sortent les feuilles, vous savez que l’été est proche. De même, vous aussi, lorsque vous verrez arriver cela, sachez que le Fils de l’homme est proche, à votre porte. » Qui peut ignorer la venue du printemps lorsque se manifestent les feuilles dans les arbres! Ainsi pour reconnaître sa venue… vous verrez les feuilles jaillir de l’arbre de la foi qui est dans le cœur. Ce n’est pas la peur et l’obscurité qui vaincront la lumière du cœur qui a foi au Seigneur Jésus, en ces jours-là. Et tout comme Dominique Savio, ils demeureront dans cette joie que rien ne peut leur ravir.

Pourtant, malgré sa proximité, le jour et l’heure de cette venue nul ne peut la connaître, sinon quand elle arrive. Quand sur les branches sortent les feuilles, qui peut savoir quand viendront les fleurs et les fruits? Les jours et les nuits sont imprévisibles… Doucement, les feuilles sortent, si doucement que nous ne les voyons pas se déployer… en un instant. Tout va si doucement, que seul le Père peut en connaître le temps des fleurs et des fruits.

Comme l’été revient inéluctablement, l’aube après la nuit tout autant, ainsi les paroles de vie de Jésus s’accompliront et cette parole est une bonne nouvelle, il n’y aura plus de mort, ni d’attentats à la vie, ni de violence, ni de larmes, ni d’armes, ni de jalousie, de cris de tristesse…. Une bonne nouvelle que ce moment de la régénération… Les étoiles se précipiteront pour couronner la mère de Dieu, le soleil lui fera un manteau et la lune sera sous ses pieds… ce sera enfin la paix définitive dans tous les cœurs.

« Je vous donnerai un coeur nouveau,

je mettrai en vous un esprit nouveau.

J’ôterai de votre chair le coeur de pierre,

je vous donnerai un coeur de chair.»

Que vienne vite cette chirurgie pour qu’enfin nous puissions nous retrouver tous ensemble afin de regarder chaque personne de l’humanité depuis son origine dans les yeux et lui dire que nous l’aimons pour l’éternité.

NDC