7 sept, Lc 6, 12-19, Qui peut croire être choisi pour être roi, enfant de Dieu et prophète?

 In Non classé


Évangile :

En ces jours là, Jésus s’en alla dans la montagne pour prier, et il passa la nuit à prier. Le jour venu, il appela ses disciples, en choisit douze, et leur donna le nom d’Apôtres : Simon, auquel il donna le nom de Pierre, André, son frère, Jacques, Jean, Philippe, Barthélemy, Matthieu, Thomas, Jacques, fils d’Alphée, Simon appelé le Zélote, Jude, fils de Jacques, et Judas Iscariote, celui qui fut le traître.

Jésus descendit de la montagne avec les douze Apôtres et s’arrêta dans la plaine. Il y avait là un grand nombre de disciples, et une foule de gens venus de toute la Judée, de Jérusalem, et du littoral de Tyr et de Sidon, qui étaient venus l’entendre et se faire guérir de leurs maladies. Ceux qui étaient tourmentés par des esprits mauvais en étaient délivrés. Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu’une force sortait de lui et les guérissait tous.

Commentaires :

Qui ne va pas un jour à la montagne, soit pour l’escalader, pour prendre de l’air pur, pour skier, faire du delta plane, pour mener ses brebis, pour voir le paysage de haut, pour réfléchir, pour s’y installer… Jésus lui monte pour prier, il  grimpe pour aucun intérêt sportif ou autre. Il monte en suivant un appel, un mouvement. C’est le temps de choisir dans ses disciples des apôtres car pour lui le temps de son départ approche malgré son jeune âge. 

Par son élévation sur la croix qu’il s’apprête à vivre, il prépare un baptême de feu et d’Esprit pour tous et comme il voudrait que ce feu soit déjà au cœur de chacun pour leur donner la liberté de l’amour. Ce baptême fera de chacun un enfant de Dieu, un prophète et un roi mais il lui faut choisir ceux qui donneront ce baptême. Il sait très bien que la plupart à l’exception de Jean s’enfuiront devant la cohorte romaine et l’assaut de la foule, il le sait et pourtant il choisit car il n’ignore pas non plus que suite à sa départ sur la croix et à son retour par la résurrection viendra l’Esprit qui les fera sortir de leur peur pour aller porter ce baptême qui fera de tous des enfants de Dieu, des choisis. 

Cette force d’amour qui peut la supporter, la croire. Qui peut croire que Dieu puisse être amour à ce point, n’être qu’amour? Les uns voient en lui un chef politique, d’autres un guérisseur de leurs maux, d’autres un magicien et pourtant il n’est qu’amour et tous ces prodiges qui forcent l’esprit à le suivre, il voudrait les éviter pour qu’on ne s’attache pas à lui pour ce qu’il fait mais pour ce qu’il est. 

Malgré tout cette force d’amour ne peut pas ne pas se dégager de sa personne et faire son action et voilà que partout où il passe la vie reprend ses droits, le bonheur aussi, la joie, la paix, le bien, le beau, le vrai et tout cela que par l‘amour. 

«  O génération incrédule! Jusqu’à quand vous supporterai-je ? » ( Mc 9, 19) Vous n’arrivez pas à voir l’amour véritable, vous ne cherchez que la vaine gloire, le pouvoir, la richesse et l’amour de Dieu qui se donne pour vous sur la croix jusqu’à la fin des temps vous échappe! 

Ce démon de l’incrédulité pourquoi ne pouvons-nous pas le chasser? Et Jésus de répondre : «  Cette sorte de démons ne peut sortir, si ce n’est que par la prière et le jeûne » Le jeûne de nos vieilles habitudes à chercher les prodiges plutôt qu’à agir par amour, il n’y a que l’amour qui puisse faire des miracles et c’est déjà miraculeux de le chercher.

NDC